Biographie

Les débuts: Jimi Hendrix, Joe Pass et Django Reinhardt.

Je suis né et j’ai grandi en Lorraine, à quelques kilomètres de Longwy. C’est à l’âge de douze ans et de manière autodidacte que que je commence à étudier la guitare. Un ami de la famille m’ enseigne ensuite les premiers accords et le répertoire de mon idole: Jimi Hendrix. Mon professeur ne connaissait pas le solfège mais il m’a appris à reproduire ce que j’entendais sur les disques. Il m’a également permis de découvrir deux guitaristes qui allaient marquer mon parcours musical: Joe Pass et Django Reinhardt.

hrsitophe astolfi jii hendrix

Les premiers concerts: Mozart, le rock et le métier de musicien.

Je donne mon premier concert à l’âge de treize ans: une interprétation solo de la Marche Turque de Mozart. L’année suivante j’intégre un groupe rock avec qui je me produis régulièrement sur scène. En parallèle le père de mon meilleur ami nous recevait tous les deux le samedi dans son bureau (qui servait de local de répétition) pour nous initier au répertoire des dancings : cha-cha, samba, paso-doble, boléro, valse musette, ce qui allait m’être très utile par la suite. Mon rôle était d’imiter les accompagnements de Django qu’on appelait, à cette époque, non pas « la pompe » mais « la loco ».

site christophe astolfi django reinhardt

Des mots sur des notes.

En 1994, décidé à me consacrer au métier de musicien j’intégre le CMCN de Nancy. J’y apprends la théorie musicale. C’est à cette époque que je me passionne pour le jazz et que pour la première fois je rencontre un guitariste manouche qui joue la musique de Django Reinhardt: Matcho Winterstein.

Du blues, des bals et Bruxelles.

Pendant quatre ans je me produis en France, Luxembourg, Belgique au sein de différentes formations rock, blues, jazz et musette.

En1998 j’intègre le conservatoire de jazz à Bruxelles mais très vite ma vie professionnelle intense écourte mes études. A cette époque je ne jure que par Django Reinhardt et très vite mon « Swingtet » devient une référence du jazz manouche en Belgique. Nous sommes présents dans tous les clubs et festivals dédiés au jazz: Jazz à Liège, Brossella, Djangofolies, Jazz-Jet-June, Festival de Liberchies, Gaume jazz festival, Jazz à Huy, Gouvy jazz festival, Blue Note festival.

Je collabore avec Philip Catherine, Toots Thielmans, Koen de Cauter, Tcha Limberger, Alexandre Tripodi, Jean Louis Rassinfosse, le chanteur Jean Michel Distexe et participe à son album « Chaos et fantaisies ». J’enregistre aussi de la musique pour le théatre et la publicité.
En parallèle je me lie avec le milieu de la guitare manouche en Lorraine et je joue avec Tchavolo, Dorado et Samson Schmidt, Jean Berbédès, Matcho Winterstein, Eddy Bockorny, Yayo et Fanto Reinhardt.

christophe astolfi toots thielemans philip catherine
Christophe Astolfi, Toots Thielmans, Philip Catherine, Samy Daussat, Mathias Allamane

Paris: du Be-Bop aux valses, des valses à la famille Ferré.

Fin 2008 je m’installe à Paris. J’intègre le milieu du jazz manouche et me produis dans les clubs de la capitale avec Samy Daussat, David Reinhardt, Rodolphe Raffalli, David Gastine. Je rencontre Mondine, Ninine, Mundine et Rocky Garcia à la Chope des Puces et rejoins l’équipe du Clairon des chasseurs auprès de  Jeannot Malla et Potzi.

Christophe Astolfi Jeannot Malla
Avec Jeannot « Titote » Malla au Clairon des chasseurs à Montmartre.

En parallèle je fais la connaissance de Gilles Réa, Hugo Lippi et fréquente le milieu « bop ».

En 2010 je participe au spectacle « Djangodrom » créé par le réalisateur Tony Gatlif qui réuni Didier Lockwood, Bireli Lagrène, Stochelo Rosenberg, Hono Winterstein, Jean-Marie Eckay et des membres de Selmer 607.

L’année 2013 sera riche en apprentissage car je rencontre Boulou et Elios Ferré mais aussi des membres de la descendance du guitariste et compositeur Baro Ferré. Ces amitiés me feront entrer au coeur de l’histoire du jazz parisien. J’en tirerais un enseignement qui allait changer mon regard sur la musique et sur le métier de musicien.

christophe astolfi boulou ferré
Avec Boulou Ferré. Photo Patrick Martineau

En fin d’année parait mon premier album intitulé « Des valses », enregistré avec Frédéric Guédon et Benjamin Ramos, exclusivement consacré aux valses manouches. Le disque reçoit un excellent accueil dans le milieu du swing gitan.
Ma collaboration avec les frères Ferré durera trois ans et donnera lieu à deux albums: « La bande des trois » en 2015 et un second qui malheureusement ne sera jamais commercialisé.

album valse manouche christophe astolfi

L’enseignement, les voyages et de nouveaux projets.

C’est en collaboration avec Denis Roux que je réalise le troisième volume des « Astuces de la guitare manouche », première méthode de guitare entièrement dédiée à l’étude des valses manouches et valses musettes. Celle-ci est commercialisée par les Editions coup de pouce fin 2016. Dès sa sortie et tout au long de 2017 de nombreux masterclass et concerts promotionnels seront organisés en France et à l’étranger ( USA, Cambodge, Grèce, Espagne, Suisse, Belgique).

christophe astolfi django in june
Avec Marcel Loeffler au festival Django in June à Northampton en juin 2017.

Janvier 2018 avec le soutien de Marcel Campion et Sylvie Lacombe je deviens directeur de l’école de jazz manouche de la Chope des Puces, temple mythique de la guitare manouche à Paris. Depuis des cours y sont dispensés chaque samedi.

Le 6 décembre 2018 date de sortie de mon nouvel album. Ce disque enregistré avec Florent Gac à l’orgue Hammond, Samuel Hubert à la contrebasse et Stéphane Chandelier à la batterie est un projet dédié aux compositions inédites du guitariste et compositeur Pierre « Baro »Ferré. Je travaille actuellement sur sa promotion.

En parallèle je prépare des concerts en trio et quartet avec Florin Niculescu et Christian Escoudé.

christophe astolfi inédits baro ferré
Studio Mesa, juin 2018. Stéphane Chandelier, Christophe Astofli, Samuel Hubert, Florent Gac.
Le trio de Florin Niculescu avec Daryl Hall et Christophe Astolfi
Le trio de Florin Niculescu avec Daryl Hall, Christophe Astolfi et Antoine Puléo l’organisateur du festival de Longjumeau en Mai 2019.
Trio Gitan, Christian Escoudé, Jean-Baptiste Laya, Christoph Astolfi.
Le Trio Gitan de Christian Escoudé avec Jean-Baptiste Laya au festival de jazz de Versailles en Mai 2019.